Entretien avec Mickaël Cyblat de la Médiathèque de Dardilly

Merci à Mickaël de nous accorder du temps pour pouvoir nous faire des retours.

La Pixelthèque : Pouvez vous déjà commencer par la présentation de la Médiathèque, du nombre d’intervenants, en particulier pour le pôle Multimédia/Jeunesse ?
Mickaël Cyblat : La Médiathèque de Dardilly (ville de 9000 habitants), est un lieu de 750m2 qui accueille environ 1700 adhérents, comprenant six espaces (ado/adulte, enfant, musique, jeu, multimédia et jeux vidéo). Nous sommes deux intervenants au pôle jeunesse et je m’occupe aussi de la partie multimédia et jeux vidéo.

LP : Quelles motivations furent à l’origine de l’implantation du jeu vidéo ?
MC : Principalement celles d’attirer de nouveaux adhérents mais aussi de coller au plus à notre rôle de Médiathèque en proposant plusieurs supports culturels.

LP : Quels étaient vos besoins et vos attentes au départ de ce projet ?
MC : Le plus gros besoin pour nous était de trouver une aide à la mise en place d’un fond de jeu vidéo, difficile pour nous de tout connaitre au départ et La Pixelthèque a été d’une aide précieuse à ce niveau .

LP : Quelle est la formule d’accès mis en place dans ta Médiathèque ?
MC : Nous proposons depuis le début de la consultation sur place avec 3 consoles ( PS4, Xbox One et Wii U), les jeux sont imposés avec une rotation mensuel parmi notre catalogue. Nous faisons aussi du prêt de jeux vidéo sur huit supports différents ( PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360, Wii , Wii, 3DS  et DS ) et bientôt la mise en place du prêts de huit consoles de salon et portables.

LP : Comment se passe le fonctionnement en interne ? 
MC :Nous avons une salle d’animation dédiée mise à la disposition des adhérents pour de la consultation de jeux sur place et une étagère pour les jeux en prêts. Pour ce qui est du catalogage nous avons créé notre propre grille mais sur certain jeux la récupération de notices de la BNF (ndlr : Bibliothèque Nationale Française) fonctionne bien.

LP : Avez vous des retours de vos adhérents ?
MC : Oui et ceux ci ont été très bons ! Pour plusieurs raisons, le coté économique du prêt par rapport à l’achat d’un jeu, le conseil apporté et l’observation des signalisations d’âge PEGI .

LP : Et quels furent ceux des élus ?
MC : Le projet a été soutenu à la base par notre élue à la culture, Rose-France FOURNILLON, donc plutôt positifs comme ceux des adhérents.

LP : Question un peu plus légère, quel est ton meilleur souvenir vidéoludique ?
MC : Sans hésitation Kung Fu sur Nes et plein d’autre jeux sur cette console de Nintendo car c’était ma première (Legend of Zelda, Super Mario, Excitebike, Etc…). Puis après Street Fighter 2, j’adore Chun-Li ! Il y a aussi tous les jeux Point & Click de chez LucasArts sur pc (Day of the Tentacle, Monkey Island, Etc…). Pour finir Pokemon sur ds car c’est le premiere jeu que j’ai partagé avec mon fils, on jouait chacun son tour pour faire évoluer nos Pokémon plus vite !

LP : Des suggestions en direction des médiathèques cherchant ou hésitant à s’équiper ?
MC : Je conseille à tous les consoles de chez Nintendo pour les côtés multi-joueurs, party games, familiale et jeux pour les plus jeunes . N’hésitez pas à vous lancer dans l’aventure, le jeux vidéo est un support culturel à part entière et complet et comme le cinéma, il fait appel à la même réalisation avec un scénario, une bande originale et une réalisation. De plus avec son coté intergénérationnel, celui ci rassemble ! De plus La Pixelthèque est le complément de notre projet, il ont la même volonté et la même pédagogie que nous pour donner ses lettres de noblesse au jeu vidéo et en faire un support culturel comme un autre.